GTEX/MENATEX : lancement de la seconde phase visant à appuyer le secteur Textile et Habillement en Tunisie

GTEX/MENATEX : lancement de la seconde phase visant à appuyer le secteur Textile et Habillement en Tunisie

GTEX/MENATEX : lancement de la seconde phase visant à appuyer le secteur Textile et Habillement en Tunisie

Le Programme Global Textiles et Habillement (GTEX) et le Programme Textiles Pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENATEX), en abrégé « GTEX/MENATEX », a annoncé le démarrage officiel en Tunisie de sa seconde phase d’une durée de 4 ans « 2024 – 2027 ».

Le programme GTEX/MENATEX est mis en œuvre par le Centre de Commerce International (ITC) et financé par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) de la Confédération Suisse et l’Agence suédoise de coopération internationale au développement (Sida).

II vise à soutenir le secteur Textile et Habillement dans 5 pays dont la Tunisie, pour accroître sa compétitivité à l’exportation, en se concentrant sur la digitalisation, les aspects de durabilité et de circularité en tant que moteurs clés de la compétitivité. Il s’engage également à créer des emplois décents, en particulier pour les femmes, tout en contribuant à réduire la pauvreté et à atténuer le changement climatique.

Pour ce faire, le programme a pour double objectif de soutenir l’écosystème institutionnel en Tunisie, ainsi que les entreprises et les créateurs de mode du secteur textile et habillement.

Le lancement officiel de cette nouvelle phase a été célébré le vendredi 14 juin 2024 à Tunis, en présence de l’équipe de l’ITC, des représentants des donateurs du projet, SECO et Sida, des représentants des institutions tunisiennes et d’autres initiatives et bailleurs de fonds travaillant sur l’appui au secteur textile et habillement. Ont pris part également à la cérémonie, les responsables des entreprises industrielles et les créateurs de mode qui viennent d’être sélectionnés en tant que bénéficiaires de cette 2ème phase du projet.

Lors du mot de bienvenue de cette cérémonie, M. Mehdi Chaker, gestionnaire du projet en Tunisie au niveau du Centre de Commerce International, a déclaré « Nous célébrons à travers cet évènement les succès de la première phase, et entamons un nouveau chapitre prometteur visant à renforcer la compétitivité à l’exportation du secteur textile tunisien, grâce à un engagement pour le développement économique et la création d’emplois ».

La rencontre a également été marquée par des allocutions et des messages forts de la part de représentants de premier plan des deux donateurs et des partenaires institutionnels du projet.

Mme Fatma Thabet Chiboub, Ministre de l’Industrie, des Mines et de l’Énergie, a affirmé « Les réussites de la première phase nous permettent de débuter cette deuxième phase avec confiance. Grâce au soutien du SECO, de la Sida et des institutions nationales, nous espérons améliorer la qualité et la compétitivité des produits textiles tunisiens. »

Son Excellence M. Josef Renggli, Ambassadeur de Suisse en Tunisie, a souligné l’engagement de la coopération suisse pour le soutien du développement économique de la Tunisie, notamment dans le secteur du textile : « Nous visons à renforcer la compétitivité du textile tunisien pour créer davantage de valeur ajoutée, avec un accent particulier sur la durabilité, la digitalisation et l’égalité des genres. »

De son côté, Mme Matilda Linden, Cheffe de mission adjointe à l’ambassade de la Suède en Tunisie, a déclaré : « Nous nous engageons à renforcer un modèle textile tunisien durable et circulaire, conforme aux normes et réglementations européennes. »

Enfin, M. Haithem Bouagila, Président de la FTTH a ajouté : « Durant la phase 2 du projet, nous soutiendrons plus efficacement les PME et les créateurs de mode bénéficiaires pour les aider à accéder aux marchés internationaux. Pour cela, il est crucial d’améliorer le cadre réglementaire national et de renforcer la collaboration entre les différents acteurs de ce secteur. »

Au cours de cette cérémonie, les invités ont eu l’occasion de retracer les réalisations en Tunisie de la phase 1 et les résultats attendus de la 2ème phase du projet GTEX/MENATEX.

Les présentations ont été suivies d’un espace d’échange entre les différentes organisations nationales et internationales présentes. La soirée s’est clôturée par un défilé de mode, offrant un aperçu des dernières collections des créateurs et créatrices de mode tunisiens membres du projet.

Retour sur les accomplissements de la Première Phase (2018 – 2023)

La première phase du projet a permis d’atteindre de notables réalisations pour l’industrie tunisienne du textile et de l’habillement, notamment en termes de :

  • Appui stratégique aux politiques nationales :participation à l’élaboration d’études stratégiques, telles que l’étude sur l’impact de la crise du COVID-19 et le plan de relance. Elle a également soutenu la mise en place de l’acte de compétitivité du secteur T&H qui a été signé entre le Gouvernement et la Fédération Tunisienne du Textile et Habillement (FTTH).
  • Renforcement des capacités des organismes d’appui et des Institutions académiques :plus de 450 participants des institutions partenaires et plus de 40 enseignants universitaires ont bénéficié de formations ciblées, permettant un renforcement significatif des capacités locales, ainsi que la digitalisation des services pour les institutions d’appui à l’industrie textile.
  • Amélioration de la compétitivité des PME et des créateurs de mode du secteur :A travers la formation et le coaching des PME et des créateurs de mode, facilitant leur accès aux marchés internationaux. Plus de 60 PME et créateurs tunisiens ont participé à des salons internationaux et à des missions B2B et de sourcing en France, Turquie, Égypte, Maroc, Italie, Allemagne, Belgique, Espagne, et aux Pays-Bas. Ces efforts ont abouti à environ 600 nouveaux contrats signés par les bénéficiaires avec des clients et fournisseurs internationaux.
  • Renforcement des capacités en digitalisation et durabilité :parmi les réalisations, 19 PME ont adopté des processus de numérisation, et 30 PME ont intégré des pratiques de durabilité sociale et environnementale, démontrant un engagement envers des pratiques plus durables et modernes.
  • Appui spécifique aux régions intérieures :un effort particulier a été fait pour soutenir les PME des régions intérieures, avec 8 PME augmentant leur compétitivité, dont 2 PME qui ont commencé à produire des produits finis.

Lire aussi:

Commentaires (0)
Ajoutez un commentaire